Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

janvier 2014

  • 18 janLes voies du narcissisme : développement, dérives ou impasses

    18 jan 2014
    Séminaires/Colloques

     Colloque organisé par la Société du Rorschach et des Méthodes Projectives de langue française, en collaboration avec le Diplôme Universitaire de Psychologie Projective et le Laboratoire « Psychologie Clinique, Psychopathologie,Psychanalyse » (PCPP) de l’Université Paris Descartes.

    Le Samedi 18 Janvier 2014
     Institut de psychologie - Université Paris Descartes
     71 Avenue Édouard Vaillant – Boulogne-Billancourt Métro Marcel Sembat (ligne 9)
     Amphithéâtre Lagache

     

    Argument : 

    Le narcissisme, tel qu’il a été introduit et analysé par Freud en 1914, et considéré depuis comme un concept essentiel au sein de la psychanalyse, s’est révélé d’une fécondité sans cesse renouvelée dans la clinique et la psychopathologie contemporaines qui nourrissent et soutiennent les élaborations théoriques et métapsychologiques dont il est l’objet.

    Les différents aspects du narcissisme font partie de la vie psychique, traçant des lignes de force et de faiblesse tout au long de la vie, de ses commencements jusqu’à sa fin. Son sens premier, « l’amour de soi », engage d’emblée la part d’investissement inhérente à l’amour (et donc à son contraire, la haine) mais tout autant la place de l’objet dans sa genèse. C’est ainsi qu’au cours de la construction identitaire, le narcissisme assure une fonction majeure dans les processus de séparation et d’individuation et pose la déchirante question du choix d’objet.

    Entre ses potentialités constructives, qui maintiennent la cohésion du fonctionnement psychique, et ses menaces d’aménagements délétères qui s’inscrivent dans une logique de fermeture ou de rupture par rapport aux investissements objectaux, le narcissisme peut offrir une contribution trophique, indispensable à la mise en place des limites, à l’implication de la pensée, à la consolidation des idéaux et encore aux fondements de la vie amoureuse. Mais il peut aussi se laisser emporter par une dérive destructrice, dans un enfermement autarcique, et mortifère, entre la toute-puissance maniaque et les impasses mélancoliques.

    La clinique projective offre de vastes possibilités d’études approfondies du narcissisme, ce dont témoignent les nombreux travaux qui lui ont été consacrés. C’est aux différentes composantes qu’il convoque (destins pulsionnels, aménagements défensifs, organisations psychopathologiques), aux problématiques singulières qu’il appelle - en particulier celle du statut de l’objet dans les cliniques actuelles, du traitement de la perte ou encore du masochisme - que cette journée sera consacrée.

     

    Conférenciers & Discutants : 

    • Deise DE AMPARO
    • Aline COHEN DE LARA
    • Michèle EMMANUELLI
    • Alex LEFEBVRE
    • Estelle LOUËT
    • Isabelle MARTIN KAMIENIAK
    • Catherine MATHA
    • Françoise NEAU
    • Magali RAVIT
    • François RICHARD
    • Pascal ROMAN

     

    Comité d’organisation :

    Société du Rorschach et des Méthodes Projectives de langue française

    Président : Pr. Benoît Verdon (Paris)

    Vices présidents : Pr. Catherine Chabert (Paris) et Pr. Claude de Tychey (Nancy)

    Trésorière et trésorière adjointe : Geneviève Brechon (Tours) et Teresa Rebelo (Rouen)

    Secrétaire générale et secrétaire générale adjointe : Catherine Matha (Paris) et Delphine Bonnichon (Paris)

    Rédactrice en chef de la revue Psychologie clinique et projective : Catherine Azoulay (Paris)

     

    Renseignements :

    secretariat.societe.rorschach@gmail.com

     

    Inscriptions : 

    Inscription Individuelle : 70 €

    Membres de la Société du Rorschach : 40 €

    Formation Continue n° 11 92 1625692 : 120 €

    Retraités, chômeurs : 20 €

    Etudiants : 10 €

    Psychologues scolaires en Formation : 20 €

     

    Programme du colloque