Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Cycle de conférences autour du thème "Droit et rapport à soi"

Le rapport entre droit et subjectivité ne se réduit pas à sa conceptualisation classique formulée en termes de « droit subjectif », laquelle a alimenté une certaine compréhension – disputée - de l’ordre juridique moderne. Le droit doit être pensé comme vecteur d’une subjectivation spécifique que ce séminaire tentera d’éclairer en se fondant notamment sur une hypothèse forte, celle de « l’incorporation subjective du droit. » Celle-ci dispose que l’octroi des droits ainsi que le discours du droit (revendicatif, combatif, protecteur, etc.) ont, au cours des deux siècles précédents, aiguisé et approfondi, pour et chez les individus, un sens de la conscience de soi et de l’être soi que les sociologies de l’individu énoncent parfois par le biais d’une expression édifiante : le « droit à être soi-même ».

Il s’agira d’interroger les effets d’implication réciproque qu’entretiennent ces deux catégories : qu’est-ce que « la conscience du droit » (C. Lefort) engage pour la conscience de soi ? En retour, la subjectivité individuelle ainsi informée par le droit peut être identifiée comme le ferment d’une pluralité de métamorphoses appariées, qu’elles touchent à l’ordre juridique lui-même, à l’ordre social (individualisation) ou encore à la question de l’éthique. Ces différents ordres de réalité seront convoqués à l’occasion pour étayer une recherche qui se concentrera sur ce rapport entre droit et subjectivité. Les approches philosophique, juridique et sociologique seront privilégiées et articulées afin de présenter le droit non pas simplement comme « support » (Castel) de l’individualisation mais comme l’un des principaux « ressorts » de la subjectivation moderne.

Le calendrier des séances est disponible à l'adresse suivante : http://cerses.shs.univ-paris5.fr/spip.php?article650