Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

La tradition compréhensive - Enjeux et critiques

Journée d'études organisée par le GEPECS (EA 3625, Université Paris Descartes)

Présentation

Malgré les efforts répétés de Raymond Aron et Julien Freund, la tradition sociologique allemande, de Max Weber à Georg Simmel, est longtemps restée cantonnée en marge du champ sociologique. Ce temps passé n’est plus le nôtre. Les sciences sociales vécurent en effet, pendant les années 1980, ce que le philosophe Marcel Gauchet a nommé un changement de paradigme marquant la sortie de l’âge structuraliste, au profit d’une attention portée à la « part réfléchie » de l’action humaine. Bref, les approches en termes de codes, de « réalisme totalitaire » (Émile Durkheim),de systèmes où toute une machinerie causale extérieure à l’acteur tire les fils de son action, se sont vues contestées du point de vue du sens et de la « compréhension ».
Quelques décennies après l’annonce de la nécessité de le dissoudre par Claude Lévi-Strauss, l’homme est ainsi à nouveau parmi nous à travers l’idée de « compréhension », se déclinant en phénoménologie, ethnométhodologie, herméneutique, anthropologie du quotidien, pragmatique… L’enjeu de cette journée d’étude est donc de proposer une lecture des enjeux de cette tradition compréhensive, en ne refusant évidemment pas de la mettre en débat. Il s'agit de présenter des analyses conceptuelles, théoriques, épistémologiques, ainsi que de permettre d'éclairer le débat autour de cette tradition à partir de sa confrontation avec des recherches empiriques.

Comité d’organisation :

  • Thierry Blin (MCF-HDR en sociologie, chercheur associé au GEPECS)
  • Bernard Valade (Professeur émérite, université Paris Descartes)

Contact scientifique :

 

Lieu & Horaires :
Jeudi 21 mars de 10h à 17h30
Amphithéâtre Durkheim
17 rue de la Sorbonne
75005 Paris