Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Etudiants du monde

Ce mois-ci « Etudiants du Monde » vous propose de suivre le parcours de Zafiirah, 21 ans,  étudiante  à Saint-Denis …de la Réunion !

Ses débuts à la fac :

Une fois son bac ES en poche, Zafiirah, s’inscrit à l’Université de la Réunion du Nord en Licence A.E.S (Administration Economique et Sociale). L’île ne compte que deux universités, une au nord et une au sud. Comme il s’agit d’un département français, le système universitaire correspond à celui que nous connaissons en métropole. « Je suivais 4 TD de 2h par semaine et des cours magistraux en amphi » nous dit Zafiirah. « La première année nous bénéficiions d’un emploi du temps plus adapté, et nos professeurs étaient très à l'écoute et près à tout pour nous aider à rattraper un cours ou un devoir ».

Le rêve de la métropole :

Au bout d’une année à l’université, elle décide d’arrêter ses études et de suivre sa passion : la pâtisserie ! Elle enchaine les stages qui ne font qu’amplifier son intérêt pour ce métier.  Elle décide alors d’entamer des démarches en déposant un dossier a LADOM (L’agence de l'outre-mer pour la mobilité)  afin de pouvoir réaliser son rêve au sein de la ville lumière. Une fois son dossier accepté, elle suit un programme de MPEA (Module de préparation d'entrée en alternance) et réussi à venir à Paris en Avril 2010.

Le retour à la réalité :

Arrivée en métropole les choses se compliquent, « il faut un temps d’adaptation à la vie parisienne. C’est très difficile au début… » Au niveau de sa formation, tout ne se passe pas comme prévu : « malheureusement, et malgré le fait d’avoir été admise dans un établissement scolaire je n'ai pas pu décrocher un contrat avec une entreprise» nous confie Zafiirah. Les raisons invoquées étaient toujours les mêmes : ‘trop de demandes dans ce milieu en ce moment… »  Ces mésaventures l’ont conduites à devoir retourner à la Réunion.

Mais Zafiirah garde le moral et cette aventure n’a pas freiné ses ambitions. Ainsi, confiante, elle « ne lâche pas le projet de devenir pâtissière et espère être mieux préparé pour mieux rebondir par la suite ! »

Z. Mahamudally