Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Aristophane à la sauce Pharmacomédie !

Qui a dit que les auteurs de plus de 2000 ans étaient poussiéreux ennuyeux et bien-pensants ? Ce n’est pas le cas de celui qu'a choisi l'association Pharmacomédie pour sa prochaine pièce de théâtre ! Si vous pensez que le théâtre grec n’est une affaire de religion, de cérémonies et de rites en l'honneur de dieux qui n'évoquent plus rien aujourd'hui, vous risquez d’être bien surpris en découvrant la pièce Lysistrata du grand Aristophane !

On aurait tort de croire qu'il n'était pas possible de parler publiquement de sexe dans le passé, surtout en Grèce antique, et on sera surpris de ce qui a pu être écrit, dit et montré pour une cérémonie religieuse : c'est l'histoire des femmes grecques, qui en ont assez de voir leurs maris entretenir les guerres entre leurs Cités ; guidées par Lysistrata, une intelligente Athénienne, elles décident de se refuser à leurs époux jusqu'à ce qu'ils aient conclu la paix.

Vieille de plus de 2400 ans Lysistrata est à peu près oubliée de tous et a été écrite par un auteur dont on n'entend plus vraiment parler, Aristophane. Mais ne croyez pas qu'elle soit dépassée ou qu'elle ne puisse plus faire rire : venez donc voir Pharmacomédie à la Comédie Saint Michel (95, bd Saint Michel, tout près de la station Luxembourg du RER B) les dimanche 21 et lundi 22 octobre 2012 à 20h. Du fait des spécificités de cette pièce, l'association déconseille l'entrée aux moins de 12 ans, car le titre complet suffit à donner le ton : Lysistrata, Faisons la grève du sexe ! places à 5 €, en vente dans la semaine précédant les représentations à l'entrée de la faculté de Pharmacie (4, av de l'Observatoire).

Pour plus d'informations, contactez l'association par courriel .

Anthony Sun