Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Tel le Phoenix, il renait de ses cendres !

Rue des Francs Bourgeois, mars 2014, une intrigante agitation dans cette petite rue très piétonne dans le quartier du Marais à Paris interpelle les passants. Au 39 de cette rue, se trouve un bâtiment chargé d’histoire dans ce quartier très touristique et très « vintage ».  La maison de la société du traitement des cendres est prête à rouvrir ses portes au public pour le plus grand plaisir des habitants du quartier. L’occasion de revenir sur cette bâtisse chargée d’histoire.

Ce 25 avril 2014, UNIQLO (le géant de l’habillement Japonais) ouvre ses portes en plein cœur du Marais et  va permettre au  bâtiment de la société du traitement des cendres de reprendre vie. A l’origine, ce bâtiment du XVIIème siècle était l’hôtel Le Tellier, lieu de résidence de la célèbre épistolaire Madame de Sévigné. Il finira par tomber en ruine avant d’être repris en main par la société du traitement des cendres en 1885. Cet emplacement était  anciennement celui de la mairie du VIIème arrondissement de Paris avant que Napoléon III ne porte son nombre à 20. La société des cendres récupère de l’or et de l’argent dans les différents déchets par quintal : il était possible de récupérer plusieurs kilos d’or.

Après avoir déménagé il y a quelques temps, la société laisse la bâtisse de plus de 950 mètres carrés à la limite de l’abandon et c’est donc le groupe Japonais « fast retailing » qui va récupérer les locaux qui ont été classés depuis. « Ce bâtiment est la clef de notre projet nous annonce Guillaume, le directeur du futur magasin UNIQLO. Et c’est une attente énorme de la part de beaucoup de personnes ! Ce magasin, par le biais de son architecture et de son histoire, sera le plus attendu de tous les magasins de notre groupe non seulement en France mais aussi dans le monde entier. Ce sera la vitrine de notre marque et cela grâce à un magasin chargé d’histoire et avec une personnalité forte. »

Le ton est donné ! Pour les habitants du quartier, « c’est un plaisir intense de voir  ce lieu reprendre vie, renaître de ses cendres. Beaucoup de personnes connaissant le quartier attendent cette ouverture avec impatience et je pense que la curiosité de ces gens vient du fait que la cheminé que l’on voit depuis si longtemps trôner au milieu du Marais sera désormais exposée au grand public ». En effet, si certains émettent des réserves sur le sort réservé au lieu, il est « obligatoire de garder le côté historique de ce lieu » annonce les bâtisseurs du projet UNIQLO LE MARAIS. Ainsi, on apprend que certaines parties du bâtiment comme le sous-sol du magasin gardent le charme de la bâtisse d’origine en disposant d’une partie « musée » où l’on peut voir exposé les outils d’origine servant à la récupération des métaux précieux dans les déchets. Cette partie « musée » prouve que ce magasin ne s’est pas installé dans le lieu mais l’utilise et se met en place autour du noyau historique.

Si on ne peut malheureusement pas visiter les sous-sols du bâtiment on pourra cependant s’y balader dès le 25 avril pourquoi pas… y trouver des vraies petites pépites comme au bon vieux temps !

Valentin Couanet