Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Invitation au voyage...

Alors que les examens seront bientôt passés, le début de l’été et les désirs de voyage approchant à grand pas, les Petits Papiers de Descartes ont choisi pour cette parution de mai de vous emmener à la découverte d’une région regorgeant de trésors culturels, à la découverte d’une richesse humaine pas encore pervertie par le tourisme de masse. Cette région presque inconnue, aussi appelée « Petit Tibet », située au septentrion de l’Inde, au cœur d’une partie de l’Himalaya protégée de la mousson, frôlant le Tibet d’une part et l’Afghanistan d’autre part, est le Ladakh.

Si je ne devais retenir qu’un seul mot  ce serait « sourire ». La rudesse du climat n’a d’égale que la qualité des sourires Ladakhis. Après avoir posé le pied à Leh, si tant est que vous ayez choisi de sortir des sentiers battus, vous allez frapper à la porte d’une « guesthouse » ou d’une maison et on vous offrira du thé ou du chang (boisson alcoolisée à base d’orge). Vous choisirez de vous promener à travers le Ladakh par les bus ou autres moyens de transports locaux, et vous aurez probablement la chance d’être interpellé par des jeunes femmes chargées de l’entretien des routes (si vous êtes vous-même une femme car les Ladakhis sont pudiques). Elles vous inviteront à vous asseoir parmi elles, elles vous feront partager leur repas et bien qu’elles ne parlent pas anglais, elles chercheront à connaître vos origines et à discuter avec vous. Après quelques généreux échanges, vous continuerez votre chemin à la découverte d’une région, d’un peuple chaleureux, d’une histoire ou d’autres rencontres tout aussi fortes et sincères.

Des trésors culturels

La région, dont on pense qu’elle était déjà bouddhiste bien avant le VIIIème siècle (et probablement sous tutelle tibétaine dès cette époque) offre la possibilité de visiter de très nombreux monastères de toutes tailles. Que vous décidiez de visiter cette merveilleuse région à pied, à cheval, à moto, en 4X4, accompagné d’un guide, d’un ami, ou de routards rencontrés sur place, vous aurez toujours un monastère à visiter.  Une fois entré, vous découvrirez des salles de prières dédiées à Bouddha, à d’autres divinités dont les fresques murales sont aussi somptueuses qu’anciennes... Peut-être même déciderez-vous de vous asseoir à même le sol pour vous laisser envahir par les énergies de ces lieux ? Les Ladakhis ont des pratiques rituelles (rythmées par les saisons) afin de s’attirer la chance et d’éloigner les mauvais esprits pour protéger les récoltes. Qui sait ? Au détour d’un chemin, vous aurez peut-être la chance d’être observateur de ces moments de vie rares pour nous, occidentaux.

 Un espace naturel réjouissant

Des levers de soleil sur les plus hauts sommets de la planète. Des excursions en jeep sur la plus haute route carrossable du monde qui passe par le col du Khardung-La (avoisinant les 5300 mètres d’altitude). Des lacs, comme le lac Tsomoriri ou Pangong Tso dont les reflets, les teintes sont si particulières. Des chemins de marche arides et des cols désertiques laisseront place à des vallées luxuriantes, verdoyantes aux couleurs lumineuses et chatoyantes, en saison estivale, qui ne pourront que vous stupéfaire ! Vous passerez des tons ocres aux tons verts presque fluorescents des vallées où l’orge est cultivé. Lorsque le soleil brillera inconditionnellement, le bleu du ciel sera limpide et les teintes des sommets enneigés changeront de couleurs à chaque minute.

Pour un retour aux sources, aux vraies valeurs d’une vie ; pour un dépaysement total ; pour aller à la découverte d’une région du monde encore un peu préservée de l’occidentalisation; pour revenir avec des souvenirs de paysages grandioses ; pour venir en aide localement à des associations, il y a plein de bonnes raisons pour découvrir cet endroit si précieux, là où « tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté » (Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal).

Ambre DUBOIN PENEZ

Infos pratiques :

Pays : Inde
Etat : Jammu et Cachemire
Région : Ladakh (partie orientale de Jammu et Cachemire) - Himalaya
Population : environ 150000 Ladakhis
Superficie : environ 90000 km carrés
Religion : majoritairement bouddhiste
Langue : dialecte tibétain / anglais
Climat : hiver de mi-octobre à mi-mai (- 30° en moyenne, routes coupées par la neige) / été de mi-mai à mi-octobre (de 10° la nuit à 35° le jour)
Monnaie : Roupie indienne
Hébergement : les plus humbles pour 300 roupies (4-5 euros la nuit) et les plus chics pour 8000 roupies (120 euros la nuit).
Visa touristique obligatoire à obtenir auprès de l’ambassade de l’Inde et pour certaines régions du Ladakh, directement sur place en s’organisant avec les agences locales.
A consulter : ladak.free.fr