Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Découvrez l'Angel Cake.

Rive gauche de Paris, au 3 rue Monge dans le cinquième arrondissement, une petite boulangerie aux allures distinguées ouvre ses portes à tous les individus en quête de raffinement, de découverte et de gourmandise.

Difficile de se faire un nom dans Paris, tellement cette ville regorge de petits commerces, structures, restaurants… tous plus attractifs, réputés, les uns que les autres. Pourtant, la pâtisserie « Ciel » connaît un franc succès et un rayonnement de plus en plus grandissant.

En effet, la petite boulangerie (pas plus grande qu’une chambre), au design d’un salon de thé luxueux  attire beaucoup de parisiens, mais aussi coréens et japonais, pour un petit gâteau au nom angélique : le « Angel Cake ».

Il s’agit d’un gâteau sans beurre, aux aspects d’une éponge me direz-vous, très connu au Japon et qui désormais connaît un essor dans les rues parisiennes. Petit point historique : l’Angel Cake tire ses origines des rives de l’Hudson à New-York vers la fin du XIXème siècle, pour devenir une spécialité au Japon et enfin faire sensation à Paris au XXIème siècle. Pourquoi cet entrain? Cette gourmandise aux parfums atypiques fond dans la bouche, à tel point qu’on pense « manger un nuage ».  

Ce petit gâteau, présenté dans un emballage blanc aux formes géométriques -digne d’un grand designer et qui donne presqu’envie de le laisser fermer, se mange sans difficulté. Pour les « gourmands qui font attention à leur ligne » c’est le choix idéal. Pour les autres qui succombent à la tentation d’en prendre un autre, le prix reste raisonnable (cinq euros le gâteau). Actuellement,  la boulangerie « Ciel » propose sept parfums sucrés (dont chocolat, vanille, figue et violette) et un Angel cake salé-nature. Ces gâteaux sont rehaussés de petits fruits rouges et une mousse onctueuse est nichée à l’intérieur du dessert.

Par ailleurs, même si à présent d’autres endroits proposent ces gâteaux qui font sensation, le choix reste limité à un ou deux parfums. C’est donc dans la pâtisserie Ciel qu’il faut aller, où celle-ci promet de faire voyager vos papilles gustatives. De plus, le personnel est accueillant et chaleureux. Pour les plus téméraires, s’essayer à réaliser ce gâteau n’est pas interdit mais attention car ceux qui se sont prêtés à l’exercice ont eu quelques difficultés.

Pour conclure, si par curiosité et par plaisir, vous souhaitez déguster l’Angel Cake, une seule adresse : la Pâtisserie « Ciel » !

(Note importante : il faut réserver pour s’attabler et déguster ces pâtisseries et boire le thé).

Idaline Lacoste