Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

L’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville engagée dans la lutte contre les inégalités !

L’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville a été créée en août 1991 par trois étudiants de Nanterre, et regroupe maintenant 400 volontaires et 7000 étudiants bénévoles.

Elevée dans un milieu socio-culturellement favorisé (parents enseignants), j’ai toujours habité dans un quartier dit « défavorisé ». J’ai été confrontée aux questions liées aux inégalités et au manque de richesse de toutes sortes. J’avais donc la volonté de partager et de rendre un peu de ce que j’ai reçu. L’AFEV m’a permis de mettre en pratique cette idée qui me trottait dans la tête depuis un moment.

Sa direction : une société de partage

L’AFEV part du constat d’une inégalité, face aux apprentissages à l’école, plus importante dans les quartiers populaires. L’association, qui « considère l’éducation comme un bien commun qui doit être accessible à tous » tente donc de lutter contre celle-ci, en créant un lien entre des étudiants qui possède en général les ressources nécessaires à la réussite scolaire et les enfants en difficulté.

Mais l’aide apportée aux enfants en difficulté n’est pas son seul combat. L’association rapproche aussi des individus qui ne seraient peut être pas amenés à se croiser. « L’AFEV revendique la différence comme une chance, la diversité comme une richesse, c’est par les expériences d’engagement que se tisse une société plus fraternelle : faire ensemble pour mieux vivre ensemble ». Elle crée du lien social et favorise l’ouverture sur le monde. Son combat est plus large, l’association tente de créer une société dans laquelle il fait bon vivre en développant des valeurs d’échange et de partage. Elle met aussi en place des dispositifs de création de lien social au sein de ces quartiers populaires.

Des bénéfices réciproques

En participant aux actions de l’AFEV, l’étudiant grandit un peu plus. Tu apprends à partager avec un enfant ce que tu as eu la chance de recevoir, cette action bénévole t’ouvre sur le monde, vers d’autres conditions de vie, te donne à voir des difficultés que tu as pu n’avoir jamais eu. Tu découvres d’autres manières de vivre, d’autres cultures, ce qui développe ton empathie. L’AFEV te permet aussi d’obtenir une place dans la société, elle te donne une vraie responsabilité.

Une grande diversité d’actions

Les actions de l’AFEV sont multiples et permettent donc de participer au dispositif qui nous correspond le mieux, tant au niveau du degré d’engagement que par rapport à ces intérêts.

L’accompagnement individuel est un dispositif qui permet d’être au contact de l’enfant. Deux heures par semaine, l’étudiant intervient auprès d’un jeune de 5 à 18 ans, le but étant de redonner confiance à l’enfant et lui offrir une ouverture culturelle. Chaque accompagnement est adapté à un stade particulier de la scolarité de l’enfant. Cela peut être par exemple de l’accompagnement vers la lecture (AVL), avec un enfant en grande section de maternelle ou de CP. Avec l’AVL, on amène l’enfant à la bibliothèque, on lui raconte des histoires, on discute avec lui pour enrichir son vocabulaire et on lui donne les outils pour s’exprimer et mieux apprendre à lire ensuite.

L’AFEV développe aussi un accompagnement de jeunes en service civique au travers du dispositif volontaire en résidence. Le jeune passe entre 8 et 24h par semaine dans un établissement scolaire en REP ou REP+ (réseaux d’éducation prioritaire), dans lequel il met en place des projets avec l’équipe éducative. Le but est de favoriser un climat scolaire agréable, le bien-être des élèves, pour favoriser leur bonne intégration à l’école et donc leur réussite scolaire.

La colocation à projet solidaire : en échange d’une simplification de l’accès au logement, le jeune s’engage à la mise en place de projets avec les habitants du quartier, quelques heures par semaine. Cela permet aussi de se retrouver dans une colocation avec des jeunes qui ont le même intérêt pour le bénévolat, avec qui on monte des projets, comme des fêtes de quartier, des repas de voisins ou des projets plus conséquents comme des évènements de prévention ou un journal de quartier. Le but est de créer du lien entre les habitants du quartier et de favoriser le vivre ensemble.

 

Nina Audinet

Contact :

AFEV
 26 BIS RUE CHÂTEAU LANDON
 75010 PARIS
http://afev.fr/
01 40 36 01 01