Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

La pulp fashion week : la revanche des rondes !

En France, près de la moitié des femmes font plus que la taille 44 alors que la majorité des enseignes s’arrête au 42. Elles sont donc délaissées par les marques et doivent se tourner vers des enseignes étrangères en commandant leurs vêtements sur le web (Castaluna, ASSOS, Forever 21, etc.). La France étant en retard concernant la taille standard des femmes, faire plus qu’un 42 serait hors « norme ». C’est un problème qu’a voulu soulever Blanche Kazi, créatrice de la pulp fashion week qui a débuté en 2013. Mais quel est vraiment cet évènement qui renverse tous les diktats de la mode ? Est-il révélateur d’une nouvelle ère ?

Une révolution dans le milieu de la mode

Etre grande, être mince c’est l’image du corps de la femme parfaite et surtout du mannequin, il était donc inconcevable de faire un défilé et même une fashion week sur des femmes allant du 40 au 54. C’est pourtant que qu’a voulu faire Blanche Kazi, entrepreneuse et écrivain française, en créant la pulp fashion week. Cet évènement dévoile des tendances de la mode plurielle moderne et dans l’air du temps pendant un weekend où la diversité devient une norme. Des créateurs, stylistes et marques y présentent leurs articles « grandes tailles ». Cette appellation est inconcevable pour la créatrice qui souhaite que l’on « dé-catégorise les femmes » et que l’on supprime les rayons pour les femmes dites « normales et « grandes tailles ». On devrait parvenir à ne plus cataloguer la femme par catégories, évincer l’idée qu’elle doit absolument être mince et se rapprocher le plus de « madame tout le monde » car celle-ci ne fait pas du 36. La créatrice donne ainsi l’opportunité à ces femmes de pouvoir défiler lors de la pulp fashion week en organisant des castings dans toute la France, le dernier s’est déroulé en Décembre 2016 pour la pulp fashion week qui aura lieu en Mai 2017.

Vers la femme plus réelle

La pulp fashion week est certes un défilé de femmes rondes mais cependant il n’est pas réservé qu’à elles. C’est pour toutes les femmes qui se lassent des contraintes de la mode. Le 36 n’est plus la taille de référence, l’INSEE affirme que les françaises grandissent et grossissent donc pourquoi se leurrer ? De plus en plus de femmes commencent à accepter leurs rondeurs et à s’affirmer même si d’autres enchaînent les régimes. Mettre en avant la femme ronde et ne plus la cacher c’est ce qu’a voulu faire la productrice et créatrice de la pulp fashion week.

Une limitation aux rondeurs

Pourtant cet événement qui veut représenter toutes les femmes « quotidiennes » se restreint à des critères. En effet, sur l’affiche de casting la pulp fashion week, la production fait appel à des femmes faisant plus 1m72 allant du 40 au 54 et ayant « de belles formes harmonieuses ». Il a été reproché à la créatrice de ne représenter des mannequins « pas très rond » en vue du caractère harmonieux des corps des candidates. Cet évènement alors différent aurait des limites de mensurations comme la fashion week. Mais c’est un grand pas dans le milieu de la mode, il y a quelques années espérer un défilé avec des mannequins plus size était inconcevable et voilà qu’en 2017 aura lieu la 5ème édition de la pulp fashion week.

La pulp fashion week a renversé tous les diktats de la mode, pourtant on n’est pas encore prêt de voir des mannequins grandes tailles défiler pour des marques de Luxe comme Chanel par exemple. C’est la preuve que le monde évolue et que chacun peut y trouver sa place. La pulp fashion week est le début de l’ouverture d’esprit pour la France sur le plus size, c’est l’acceptation des formes, c’est la revanche des rondes !

 

Océane Méliot

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources :