Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

« I am an immigrant », quand la mode s’unit contre le muslim ban !

Le vendredi 27 janvier 2017 le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump débute sa politique avec un décret qui secoue les démocrates. Intitulé « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux Etats-Unis » et nommé Muslim Ban par les antagonistes, il interdit l’entrée de ressortissants de sept pays à majorité musulmane (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen) pendant quatre-vingt-dix jours. Ce décret a été contesté par de nombreuses manifestations mais aussi bloqué par deux juges. C’est maintenant la mode qui s’en mêle quand le W Magazine publie le 17 février 2017 une vidéo unissant 81 célébrités du milieu qui clament le slogan : « I am an Immigrant ». Mais pourquoi cette vidéo ? En quoi consiste-t-elle ?

Un devoir de porte-parole

A peine élu, Donald Trump apparaît comme l’un des présidents les plus impopulaires des Etats-Unis et les manifestations à son encontre se multiplient. Célébrités et même designers comme Rihanna, Raul Solis utilisent leurs notoriétés contre le nouveau président.

Réalisé par Katherine Cusumano, écrivaine, photographe et rédactrice à W Magazine, ce clip est une « déclaration unie en solidarité avec les personnes touchées par le décret anti-immigration », a déclaré le magazine.

 « La mode a toujours été le miroir de la société », « Les créateurs de modes et les mannequins ont toutes les responsabilités, aujourd’hui plus que jamais, parce que l’opinion des jeunes est vraiment influencée par les réseaux sociaux » a déclaré le rédacteur de W Magazine, Stephano Tonchi. Il a donc été essentiel et naturel que mannequins, photographes stylistes et designers, eux-mêmes immigrés ou enfant d’immigrés s’unissent contre le Muslim Ban. C’est entre présentations et défilés de la Fashion Week de New-York que s’est présentés devant la caméra de Milk Studios (studio de photographie à New York) 81 personnalités pour déclarer dans leur langue maternelle "I am an immigrant », « soy immigrant », « ich bin einwanderer » ou « je suis immigré".

Un message puissant

« Les Etats-Unis-socialement, politiquement, économiquement- n’existerait pas sans immigrés » a écrit Cusumano. En effet l'identité américaine s'est construite sur plusieurs vagues successives d’immigration depuis la découverte du continent par les Européens en 1492, il serait donc impensable d’imaginer le pays sans. C’est donc une alliance pour le pays et son unité car « Nous sommes tous humains » (slogans portés sur des vêtements lors de la fashion week de New York, dessinés par Raul Solis).

Lors du tournage du clip Diane von Furstenberg, créatrice de mode féminine, femme d'affaires et philanthrope belgo-américaine a déclarée : « Je pensais déclarer ‘je suis une immigrée et fière de l'être’ » mais finalement elle conclue par : « Je suis une immigrée et l'Amérique a été très bonne avec moi. »

Miroir de la société et forgeant l’esprit des jeunes, le monde de la mode a une voix qui porte et l’utilise contre la politique anti-immigration de Donald Trump. Alors que les Etats-Unis se déchirent entre les démocrates et les républicains, cette vidéo soulève l’importance des immigrés et agis contre le muslim Ban car « les designers expriment de l'empathie, de la joie, tout le monde traite le climat politique actuel à sa façon » a déclaré le styliste Edward Enninful.

Océane Meliot