Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Quelques grammes d’amour dans un monde de brutes !

Non ce titre n’est pas un slogan publicitaire qui vante les mérites d’un chocolat ! En allant à la rencontre d’Amma (Sri Mata Amritanandamayi), mère en français, qui faisait une de ses escales annuelles à Cergy-Pontoise du 17 au 19 octobre 2013, ce sont quelques grammes d’amour dans un monde de brutes que j’ai eu la chance de savourer. Qui est donc cette Amma, que des centaines de milliers de visiteurs, dévots, curieux, de tous âges, viennent rencontrer chaque année ?

Originaire d’une région du sud de l’Inde, Amma se dit être profondément touchée par la souffrance des autres depuis son enfance. Elle se fait un devoir de consoler, de donner de l’amour, de la joie et d’apporter la paix en étreignant de manière maternelle tous ceux qui viennent à elle. Elle l’accomplit en parcourant la planète lors de « tournées », pendant lesquelles elle s’adonne à la pratique de cette étreinte appelée « darshan ». Amma a ainsi littéralement choisi de prendre le monde dans ses bras, avec compassion. Et petit à petit, c’est bien ce qu’elle semble parvenir à réaliser puisqu’elle aurait déjà étreint plus de 31 millions de personnes !

Alors dans une société où rien n’est gratuit, la première question qui vous viendra probablement à l’esprit, sera de savoir à quel prix offre t-elle « son amour » et donc combien doit-on payer une entrée. Je serai ravie de vous répondre que c’est gratuit ! Il vous suffit de consulter les brochures, les sites internet relatifs à ces rencontres, de choisir de venir, participer ou non au « darshan » et d’y aller !

Mais donner le « darshan » n’est pas la seule mission à laquelle elle se voue. « Embracing the world » (ETW) est un réseau international (initiatives humanitaires locales et régionales dans plus de 40 pays au monde dont la France) d’œuvres caritatives initiées par Amma en réponse aux besoins des plus démunis du monde entier.

Ce réseau est une gigantesque fourmilière, à l’échelle internationale, qui, au lieu de se soucier de sa reine, se soucie des fourmis les plus pauvres sur la planète. L’engouement pour Amma est tel que l’on l’a déjà vu accompagner des centaines de bénévoles accomplir spontanément le nettoyage de lieux couverts d’immondices accumulées au fil des années (ici, il s’agit d’une rue de Calcutta).

Et c’est parce qu’Amma semble vouer sa vie aux autres qu’elle est reconnue mondialement (Prix Gandhi-Khing pour la non-violence). En 2005, les Nations Unies ont accordé le statut spécial de consultant au MAM (Mata Amritanandamayi Math), en reconnaissance des efforts exceptionnels fournis pour secourir les victimes des catastrophes naturelles et pour l’ensemble de ses activités humanitaires.

Une rencontre indescriptible

Considéré par CBS comme comptant parmi les 12 plus grandes spiritualités au monde, aux côtés du Dalaï Lama, Amma ne pouvait qu’attirer mon attention. J’ai donc entrepris d’aller à Cergy-Pontoise, à 7h00 du matin où une foule de gens détendus et souriants venus d’un peu partout (et de très loin aussi !!) attendait déjà. J’ai été surprise de constater que la foule était assez hétéroclite (jeunes couples avec enfants attendant d’Amma une sorte de bénédiction, des étudiants venus du sud-ouest ayant pris leur courage à deux mains pour affronter la stressante circulation parisienne, des quinquagénaires « addict » qui ne ratent jamais une occasion de rencontrer Amma depuis 22 ans, des enfants et des adolescents accompagnant leurs parents et bien d’autres encore). Il n’y aurait donc pas que des babas cool ou des hippies en mal d’amour pour aller à sa rencontre !

Tous semblent mus par ce besoin de partage et d’amour proposé sans qu’on exige d’eux quoi que ce soit en retour. Et c’est probablement parce qu’Amma se met à la portée de chacun, que beaucoup d’entre eux proposent spontanément leur aide afin de contribuer à l’organisation de telles journées en offrant ce qu’ils ont de plus simple et sincère. Car il faut de nombreux bénévoles pour que tout soit géré au mieux. Et tel est le cas : une organisation impeccable, des bénévoles disponibles, souriants pour tout organiser de l’arrivée des participants au « darshan » à la préparation des repas !

Mais alors quelle est cette magie qui opère en sa présence ? Pour bénéficier du « darshan », expérience singulière, il vous faut arriver tôt et vous armer de patience car l’attente est longue et le nombre de places est limité. A 7h00, vous ferez partie des premiers, enfin des premières centaines de personnes ! L’attente peut durer quelques heures avant qu’Amma ne vous ouvre les bras. Au préalable, une méditation guidée est entreprise par toute l’assemblée (et tous se prennent au jeu, même les enfants !). Puis le « darshan » débute et Amma, installée sur son fauteuil ne quittera pas sa place tant qu’elle n’aura pas étreint toutes les personnes venues à elle.

Certains seront submergés par leurs émotions et seront en pleurs dans ses bras, comme si elle pouvait les dégager de leurs souffrances. Elle les consolera, leur sourira comme une mère le ferait avec son enfant. D’autres resteront particulièrement silencieux. Quelques uns n’auront pas la force de se relever...

La rapidité avec laquelle cela se passe pourra vous paraître frustrant. Mais en fait, « l’expérience Amma » ne réside pas qu’en son étreinte mais en la participation à toute cette journée. La magie d’Amma réside très certainement en cela : faire que des gens qui ne se connaissent pas, qui ne se ressemblent pas au demeurant, soient réunis pour une même cause, un même besoin, une même flamme, qui s’exprime dans quelques grammes d’amour dans un monde de brutes.

Alors, gourou, mentor, avatar, Prix Nobel de la paix, maître spirituel, divinité incarnée ? Peu importe. Le principal réside dans ce qu’elle a entrepris pour tous. Et cette démarche à laquelle on ne peut pas rester indifférent, que l’on soit croyant ou non, doit au moins éveiller en nous la curiosité et au mieux l’envie d’y participer. Alors si vous vous sentez touchés, appelés, curieux, sceptiques, et que vous souhaitez être étreint, n’hésitez pas à aller à sa rencontre, elle vous ouvrira les bras sans aucun préjugé.

Je vous invite à consulter les sites internet suivants pour connaître les dates et lieux de ces passages en Europe et ailleurs :

http://www.ammafrance.org/images/stories/document/2013/DEPLIANT-France-2013_LR.pdf

http://fr.embracingtheworld.org

Ambre Duboin Penez