Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Le moral des ménages … qu’est ce que c’est ?

Afin de prévoir les comportements des ménages et de mieux anticiper leurs manières de consommer et d’épargner, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a mis en place l’indicateur synthétique de confiance des ménages. Mais qu’est ce qui se cache derrière cet indicateur ?

L’INSEE réalise des enquêtes auprès des consommateurs afin d’obtenir une représentation des opinions plus précise concernant leurs environnements économiques. L’indicateur synthétique de confiance des ménages a été mis en place en 1958 avec un  triple objectif : obtenir l’opinion des ménages sur des indicateurs conjoncturels, connaitre les intentions d’achats et étudier les vacances des français. Il est l’un des nombreux indicateurs conjoncturels proposés par cet institut.

Depuis 1987, les méthodologies d’enquête ont beaucoup évolué. Celles-ci se font désormais tous les mois de l’année auprès de l’ensemble de la population par démarchage téléphonique. L’intérêt majeur de cet indicateur réside dans sa capacité à étudier les évolutions de la confiance des ménages, et donc de leur propension à consommer et à épargner. Plus les ménages sont confiants, plus ils consomment et plus la production des entreprises est importante ce qui génère un nombre important de création d’emplois et une augmentation de la croissance. Dans le cas inverse, plus le moral des ménages est en berne, moins ils consomment, ce qui entraîne un ralentissement général de l’économie.

Une fois passée la crise de 2007 et ses répercussions sur l’économie mondiale, la haute fréquence de ces enquêtes établies depuis 2008 nous permet de faire trois constats en ce début d’année : d’une part que les ménages regagnent peu à peu confiance et croient en l’amélioration de leur niveau de vie, d’autre part que durant ces derniers ils sont moins inquiets concernant l’évolution future du taux de chômage en France et enfin que les ménages sont moins nombreux à penser que l’inflation va augmenter.

 

Simson Mallory