Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Le Corps en Mouvement

« L’Homme n’est jamais plus semblable à lui-même que lorsqu’il est

en mouvement » Le Bernin

Le Corps en mouvement

La quatrième exposition art et science de l’Université Paris Descartes Le corps en mouvement  se tient du 7 au 23 avril 2011 dans le cadre prestigieux du Réfectoire des Cordeliers et de la Galerie Saint Germain, au cœur de Paris. Réalisée avec le soutien de la Fondation d’entreprise L’Oréal, elle propose plus de cent œuvres mêlant art classique, art moderne, art contemporain.

Dans la lignée des manifestations précédentes (Maternités du Monde, Trois artistes à l’écoute du corps, et Le visage dans tous ses états), cette exposition s’inscrit pleinement dans les thématiques chères à l’Université Paris Descartes : l’Homme et son corps et les âges de la vie. Sur plus de 800 mètres carrés, les œuvres exposées présenteront un éventail extrêmement riche et varié de toutes les  façons dont l’homme a cherché à exprimer les mouvements de son corps.

Un parcours unique, à travers âges et civilisations, conduira le visiteur à admirer, d’abord un mouvement figé dans l’instant, des sculptures égyptiennes, grecques et chinoises, aux maniéristes flamands et aux peintres réalistes. Il sera ensuite témoin de l’avancée des techniques conduisant artistes et ingénieurs à créer  marionnettes, automates et robots. Il pourra aussi s’émouvoir de la décomposition d’un mouvement étudié par Marey et Demenÿ dans leurs chronophotographies, issues du fond de l’iconothèque de l’INSEP. Il pourra enfin admirer les clichés de Georges Rancinan célébrant le corps des sportifs de haut niveau.

En s’associant à cette exposition, initiée par l’Université Paris Descartes, université de l’Homme et de sa santé, la Fondation d’entreprise L’Oréal, entend contribuer, dans la continuité de la Recherche initiée avec 100 000 ans de Beauté, à une meilleure connaissance du rapport de l’homme à son corps, du rôle de l’apparence, source de beauté, d'estime de soi et de toute vie sociale.

Retrouvez la vidéo tournée au sein de l'exposition, avec les interviews d'Axel Kahn, président de l'Université Paris Descartes, et Yvan Brohard , commissaire de l'exposition.

Retrouvez quelques unes des œuvres présentées dans l'exposition dans la galerie d'image :

 

Dans le cadre de l’exposition, 2 tables rondes ont été proposées et seront bientôt disponibles sur la médiathèque :

-> " Beauté, langage du corps "

mardi 12 avril à 18h

Proportions idéales, visage harmonieux, couleurs éclatantes, teint lumineux, corps paré… On pense d’abord que la beauté s’appréhende avec des qualificatifs. Mais c’est bien trop réducteur. En réalité elle vit et se déploie dans le verbe. Se contenter du qualificatif, condamnerait à n’évoquer que la beauté de l’icône ou celle du canon, à occulter celle du vivant, de l’humain. Toujours mouvante, toujours active, la beauté humaine se projette et interagit, elle capte le regard et le renvoie, elle se construit et se corrompt. Tapie dans tous les verbes dont l’être humain est le sujet, elle passe du geste à peine perceptible au mouvement théâtral, du réflexe à l’acte réfléchi, elle s’inscrit dans la banalité quotidienne autant que dans la prouesse car elle veut sourire, séduire, marcher, danser, exprimer, dire, pleurer, poser, parler, toucher, caresser, bouger, rire, dormir, porter, chanter, courir…

Intervenants : Thierry Delcourt, psychanalyste, Michela Marzano, philosophe et professeure à l’Université Paris Descartes, et Georges Vigarello, directeur de recherche à l’EHESS

Modérateur :  Elisabeth Azoulay, directrice éditoriale du livre 100 000 ans de Beauté, Gallimard, 2009

-> " Limites, souffrances et dépassement " 

 mardi 19 avril à 18h

Nos sociétés se confrontent à de multiples obstacles, à la hauteur des progrès dont elles ont bénéficié depuis 10 générations. L’expansion de nos mobilités semble désormais limitée. Le constat est flagrant dans le domaine sportif. Il pourrait l’être aussi dans les domaines scientifique, économique, voire politique. L’amplitude des changements environnementaux, qui se multiplient par ailleurs, et la possibilité récente de les modéliser à l’échelle planétaire, posent de nouvelles questions. Elles nous interrogent sur les contraintes qui pèsent désormais sur notre espèce et, en particulier, les conséquences des modifications d’origine anthropique sur la santé humaine et sur ses marges de progression. Partant du domaine sportif, cette table ronde abordera les notions de réserve physiologique, génomique et culturelle. Elle contribuera aussi à poser un regard tendre, et non dénué d’humour, sur la mouvance et l’étendue de nos capacités d’interprétation face à ces possibles réalités.

Intervenants : Axel Kahn, président de l'Université Paris Descartes, Sébastien Flute, champion olympique de tir à l'arc et Jean-François Toussaint, professeur de physiologie, co-fondateur et directeur de l'Institut de Recherche bioMédicale et d'Epidémiologie du Sport (IRMES)