Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Normes, discours et pathologies du corps politique

Sous la direction de Eric Letonturier et Pierre-Yves Gaudard

À côté des dispositifs institutionnels et légaux et des voies classiques de l’action et de l’engagement, le politique se donne et se dit dans des modes d’expression individuels et collectifs plus discrets par lesquels il se constitue pour faire sens et faire tenir l’ensemble comme un corps unifié.
Tel est le pari de cet ouvrage, issu d’une journée d’étude organisée par le laboratoire GEPECS de l’Université Paris Descartes, et qui examine cette hypothèse à trois niveaux. Sous un angle culturel d’abord, pour dévoiler les jeux variables de l’investissement et de l’adhésion au collectif au moyen de diverses ressources, juridiques, artistiques ou historiques par exemple. Sous l’angle du pouvoir ensuite, pour montrer que cette invention du commun qu’est la politique s’appuie sur des figures incarnées, suppose une reconnaissance par le langage d’une altérité symbolique et passe par des techniques de disciplinarisation et une somatique du châtiment. Invention enfin qui, pour avoir trouvé dans les théories darwiniennes une justification naturelle à l’usage de la violence et à la domination brutale, et dans le peuple une illusion à entretenir, force à voir dans le politique une mystification volontaire mais attendue et délibérément entretenue par les besoins en affects et passions que réclame le social.

Le Groupe d’Étude pour l’Europe de la Culture et de la Solidarité (GEPECS) réunit au sein de la Faculté des Sciences humaines et sociales – Sorbonne de l’Université Paris Descartes près d’une cinquantaine de chercheurs autour des thématiques européennes, allant des pratiques sociales aux pratiques culturelles ou scientifiques

Editions l’Harmattan - Mai 2010