Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Les insolites de Mauro Corda

20/01/2014

Dans le cadre de son cycle d’expositions sur  « L’Homme et son corps » et « Les âges de la vie », initié par Axel Kahn et poursuivi par son actuel président Frédéric Dardel, l’Université Paris Descartes, université de l’Homme et de sa santé, héritière d’une longue tradition chirurgicale et anatomique, site privilégié d’exploration du corps, présente Les insolites de Mauro Corda au Réfectoire des Cordeliers, du 28 janvier au 20 février 2014.

« C’est dans le cadre austère et somptueux du Réfectoire de l’ancien Couvent des Cordeliers, haut-lieu de l’Histoire de France, du Moyen Âge à la Révolution, que les sculptures monumentales, éminemment contemporaines, de l’artiste entrent en résonance avec une architecture propre à réveiller en nous la ferveur et le recueillement des siècles passés.

Mauro Corda, humaniste au regard acéré est l’héritier d’une tradition classique qu’il revendique avec force, tout en la renouvelant de façon magistrale, croisant avec bonheur une esthétique établie avec sa conception du monde, pertinente, subtile, parfois dérangeante. Au croisement du symbolisme, du naturalisme, du surréalisme, son oeuvre met un doigt (im)pertinent sur les grandes questions de notre temps, qu’il s’agisse d’identité, d’environnement, de génétique, des grands fléaux épidémiques, des progrès de la science... C’est aussi avec beaucoup d’émotion que Mauro Corda nous livre son profond ressenti face à un thème universel dont tous les grands artistes se sont fait l’écho : celui de la vie et de la mort ».

Mis à disposition depuis 2007 par la Mairie de Paris aux universités de la capitale pour qu’elles développent leurs missions d’information scientifique et la diffusion de la culture, le Réfectoire des Cordeliers fermera ses portes dès le mois d’avril 2014 pour une politique de restauration destinée à embellir encore le joyau patrimonial qu’il représente.

Les insolites de Mauro Corda sont donc la dernière manifestation culturelle avant la réouverture du lieu prévue en 2015 ou 2016.