Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Obésité et diabète de type 2 : des cellules au carrefour du microbiote et de l’inflammation ?

10/03/2015

Des chercheurs de l’Institut Cochin (CNRS/Inserm/Université Paris Descartes) et de l’Institut de cardiométabolisme et nutrition – ICAN (Inserm/UPMC/AP-HP) ont découvert qu’une classe de cellules inflammatoires, les lymphocytes MAIT1, est dérégulée chez les patients atteints de diabète de type 2 et d’obésité. Chez ces derniers, la chirurgie bariatrique (ou bypass gastrique)2, qui soulage l’inflammation, rétablit aussi le fonctionnement normal des cellules MAIT. Déjà connues pour être activées par certaines populations bactériennes et pour favoriser l’inflammation, ces cellules pourraient faire le lien entre la modification de la flore intestinale (microbiote) observée chez les patients atteints d’obésité et de diabète de type 2, et le caractère inflammatoire de ces maladies. Ces travaux sont publiés le 9 mars 2015 dans la revue Journal of Clinical Investigation.