Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Une histoire de la pharmacie - Remèdes, onguents, poisons

17/02/2012

L'histoire de la pharmacie et des poisons racontée par d'éminents scientifiques et un historien de l’art.
Suite d'Une Histoire de la médecine ou le souffle d'Hippocrate, ce livre raconte cette longue épopée qui depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours a transformé les apothicaires en pharmaciens…

Yvan Brohard, Frédéric Dardel, Olivier Lafont, Bernard P.Roques
Sous la direction d’Yvan Brohard
Préface et postface d’Axel Kahn
Introduction de Martine Aiach

Une histoire des remèdes anciens, dont certains prêtent parfois à sourire, jusqu’aux médicaments de la médecine moderne… Une histoire marquée par les alchimistes qui transformaient, à l’aide de dosages minutieux, des poisons souvent mortels en sources de guérison ou de soulagement de la douleur… Une histoire marquée par des découvertes associées à des personnages hors du commun, célèbres ou moins connus, mais tous déterminants dans la longue marche du progrès humain.

Ce livre, comme le précédent, a pour partenaire l’Université Paris Descartes et a bénéficié de son patrimoine muséal et artistique ainsi que des richesses iconographiques exceptionnelles de la Bibliothèque Interuniversitaire de Santé (BIU Santé).

 

Martine Aiach est doyenne de la faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques de l’université Paris Descartes depuis septembre 2007. Elle est professeur d’hématologie et a exercé ses fonctions à l’hôpital Broussais puis à l’Hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris. En parallèle, de 1991 à 2006, elle a dirigé une unité de recherche Inserm au sein de l’université Paris Descartes.

Yvan Brohard est historien et commissaire d’exposition, chargé de mission « Art et Science » auprès du Président de l’Université Paris Descartes. Il est l’auteur d’une quarantaine de livres et catalogues d’art ou d’ethnologie et a monté à ce jour plus de trente expositions. Parmi les plus récentes : Maternités, un monde d’amour et de tendresse (2009), Le visage dans tous ses états (2010), Le Corps en mouvement (2011). Il est l’auteur de Quand l'art rencontre la science et d’Une histoire de la médecine (Éd. de La Martinière).

Frédéric Dardel est Président de l’Université Paris Descartes depuis le 21 décembre 2011. Polytechnicien, il est docteur en biologie moléculaire et a dirigé jusqu’en avril 2008 le département des sciences de la vie du CNRS. Il est l'auteur, avec François Képès, de Bioinformatique : Génomique et post-génomique (Éd. de l'école polytechnique), et de Main basse sur le génome (Éd. Anne Carrière), un ouvrage de vulgarisation qu'il a co-écrit avec l'ancien journaliste Renaud Leblond.

Axel Kahn est le Président sortant de l’Université Paris Descartes (2007-2011), docteur en médecine, docteur en science et généticien. Il a mené une réflexion sur les rapports entre l’éthique et la génétique et sur les problèmes du clonage. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le sujet, dont L’Homme, ce roseau pensant (Éd. Nil, 2007) et L’Homme, le Bien, le Mal. Une morale sans transcendance, avec Christian Godin (Éd. Stock, 2008). Son dernier ouvrage : Un type bien ne fait pas ça (Éd. Nil, 2010).

Olivier Lafont est pharmacien et chercheur, professeur à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université de Rouen, membre de l’Académie nationale de Pharmacie, ancien Vice-Président de l’Académie internationale d’Histoire de la Pharmacie, Président de la Société d’Histoire de la Pharmacie, President of the international Society of History of Pharmacy, Guest Professor à l'Université de Hangzhou (Chine). Il est l'auteur d’ouvrages d’histoire des sciences ou d’histoire de la pharmacie.

Bernard P. Roques est membre de l'Académie des sciences dans la section de biologie moléculaire et cellulaire, génomique, professeur émérite à l'Université Paris Descartes et directeur scientifique de la société Pharmaleads. Parmi de nombreuses distinctions, il a reçu notamment le prix Galien d’innovations thérapeutiques (1997), le Joseph Rudinger Award de l’European Peptide Society (2000) et le grand prix de la Fondation pour la recherche médicale (2001).

 

224 pages – 190 x 255 mm - 35 €
Éditions de la Martinière, Université Paris Descartes