Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

février 2013

  • 21 févMarcel Mauss aujourd’hui

    21 fév 2013
    Séminaires/Colloques

    Marcel Mauss est le fondateur paradoxal de l’anthropologie française. Il est d’abord le plus célèbre des disciples de Durkheim, dont il prolongea l’œuvre scientifique en prenant la responsabilité de L’Année sociologique après la première guerre mondiale. Quiconque lit

    Mauss se rend pourtant bien vite compte que son œuvre doit beaucoup moins à la sociologie durkheimienne que l’on peut le supposer.
     Dès le début de sa carrière, il prend ainsi pour objet principal des éléments de culture appar- tenant aux sociétés non occidentales, « archaïques » ou « primitives » dans le vocabulaire de l’époque : Mauss semble privilégier l’étude des formes de socialité africaines, amérindiennes, australiennes ou océaniennes. Ainsi, n’est-ce pas Mauss qui aurait mis Durkheim sur la piste du totémisme australien comme forme élémentaire de la vie religieuse ? Quant aux concepts qu’il utilise, sont-ils vraiment issus de Durkheim ? En d’autres termes, comment envisager la relation entre sociologie et anthropologie dans son œuvre ?

    Mais si Mauss prend pour objet principal d’étude des sociétés non-occidentales, il ne se désin- téresse en fait nullement des sociétés modernes. On peut ainsi appréhender l’œuvre de Mauss comme celle d’un précurseur de la méthode du détour : comment comprendre la modernité occidentale à partir de l’altérité culturelle ?

    Les trois conclusions de l’Essai sur le don illustrent parfaitement cette ambition, puisqu’on y lit à la fois une comparaison différentielle entre l’économie du don et l’économie moderne, mais aussi l’identification des permanences d’une économie « noble » en Occident au XXe siècle, et surtout l’émergence, en pleine modernité, d’une économie sociale, solidaire et coopérativiste. L’échange-don se trouve donc ainsi en plein cœur des sociétés contemporaines, non comme reliquat voué à la disparition, mais comme permanence et comme avenir.

    La réédition de plusieurs ouvrages de Marcel Mauss en 2012 et 2013, ainsi que la publication d’un ouvrage collectif qui lui est consacré (Marcel Mauss – L’anthropologie de l’un et du multiple, Presses Universitaires de France, 2013) sont l’occasion de s’interroger à nouveau sur le sens de cette œuvre et sur son actualité pour les sciences de l’homme aujourd’hui.

     

    Téléchargez le programme des 2 journées  du colloque

     

    Jeudi 21 et vendredi 22 février 2012
    Lieu  : Amphithéâtre Durkheim - Galerie Claude Bernard - Escalier I 1er étage - 1 rue Victor Cousin - 75005 Paris

    Organisé par le Centre d’anthropologie culturelle (CANTHEL)