Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Disparition de Jean-Jacques Lefrère

Hématologue né en 1954, Jean-Jacques Lefrère était un spécialiste reconnu des agents infectieux transmissibles par le sang. Professeur à l’Université Paris Descartes, Jean-Jacques Lefrère codirigeait l’Institut national de transfusion sanguine de Paris (INTS). Avec ses élèves de Paris Descartes – une université qu’il avait d'abord connue comme étudiant et finalement comme professeur après un passage à Amiens – il pouvait parler aussi bien le langage hyper technique du spécialiste, celui du patron de l’Institut national de transfusion sanguine, qu’adopter un registre plus historien, plus humain aussi. Transfusion et éthique, transfusion et humanités faisaient partie de ses sujets favoris, parce qu’il n’avait pas oublié ce qu’il avait vécu, jeune hospitalo-universitaire à Saint-Antoine au début des années SIDA, ni le terrible drame qui avait été à l’origine de la reconstruction du système national de transfusion. Il avait d’ailleurs publié plusieurs ouvrages grand public sur l’histoire de la médecine avec celui qui était alors doyen de la Faculté de médecine de Paris Descartes, le Pr Patrick Berche (Quand la médecine gagne, Flammarion, 2012). Lorsque la maladie l’a frappé, il travaillait à la mise sur pied d’un système européen de sécurité transfusionnelle, et de son lit d’hôpital, il recevait régulièrement son adjoint de l’INTS, surveillant tout, anticipant tout, scrupuleux et attentif toujours.

Ce mélange de passion  et de précision avait fait la singularité de sa carrière parallèle de chercheur en histoire littéraire. Déjà titulaire d’un double doctorat en biologie et en médecine, auteur de près de 300 articles scientifiques et de nombreux ouvrages médicaux, il avait soutenu encore une thèse de lettres, comme pour officialiser la passion qui l’animait pour l’enquête et le document. Rien ne l’effrayait : après Lautréamont, Tarbais comme lui, dont il a donné une biographie en 1998, il s’était attaqué à Rimbaud, « Rimbaud le Disparu » selon le titre d’un de ses livres fameux, ce poète emblématique étouffé sous les discours et les mythes.