Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

La Saint Valentin ...et vous ?

Cœurs rouges, cravates, fleurs et mots doux… ça ne vous dit rien en ce mois de février ? Allez, ne jouez pas aux naïfs et ne faîtes pas comme si vous n’y aviez pas pensé… La Saint Valentin approche !

La date n’a pas changé (le 14 février !) et cette année, la fête des amoureux aura lieu un mardi. Vous la trouvez trop ringarde ? Trop commerciale ? Ou au contraire vous attendez cette date avec impatience ? Peu importe, la Saint Valentin continue à être fêtée et en même temps à réjouir les commerçants qui ne manquent pas d’imagination pour rendre ce jour inoubliable…

illustration_saint_valentin_1

Mais au fait…d’où vient la Saint Valentin ?

Non, ne partez pas en courant !!! Nous n’allons pas vous faire un cours magistral sur la genèse de la Saint Valentin !!! Nous avons seulement trouvé intéressant de vous parler brièvement de ses origines.

La Saint Valentin serait à l'origine une fête antique.
Durant le mois de février avaient lieu à Rome les lupercales, fêtes dédiées au Dieu de la fertilité, Lupercus. Après avoir sacrifié des chèvres en son honneur et avoir bu du vin, les prêtres couraient dans les rues de Rome à moitié dévêtus, et touchaient les passants avec des morceaux de peau de chèvre, censés rendre les jeunes filles fertiles.
On raconte aussi qu’au IIIème siècle après Jésus Christ, vivait un prêtre romain nommé Valentin. Sous le règne de l’Empereur Claude II, le mariage fut interdit car l’Empereur pensait que l’attachement des hommes envers leurs femmes était la raison pour laquelle ils ne voulaient pas rejoindre les légions pour faire la guerre. Mais Saint Valentin continua à célébrer les mariages, et fut emprisonné. Quelques siècles plus tard, il fut reconnu pour son sacrifice fait en l’honneur de l’amour.
Aujourd’hui, la Saint Valentin n’est pas fêtée partout, mais bien qu’on la retrouve sous sa forme occidentale dans quelques pays orientaux, beaucoup de sociétés ont une fête similaire en l’honneur de l’amour.

Par exemple, le Qi Qiao Jie est une fête traditionnelle chinoise des amoureux qui a lieu le septième jour du septième mois du calendrier lunaire, le chiffre sept portant bonheur en Chine. Au Japon, les femmes employées de bureau offrent des chocolats à leurs collègues masculins, qui doivent en retour leur offrir un linge blanc d’une valeur supérieure le 14 mars. En Colombie, le Jour de l’Amour et de l’Amitié est fêté le troisième samedi du mois de septembre ; au Brésil, il est fêté le 12 juin.
Par ailleurs, la Saint Valentin n’est pas uniquement réservée aux amoureux. Dans beaucoup de pays occidentaux on offre plus généralement des présents à ceux que l’on aime, amis, parents, cousins, ou professeurs. A vous donc de choisir ce que représente pour vous le jour de la Saint Valentin !

Pour illustrer un peu cette fête, nous vous avons sélectionné quelques témoignages d’étudiants de notre chère université…

Leurs visions de la Saint Valentin :

Eva Lherbier, étudiante en deuxième année de sciences sociales, en couple : « Je pense que la Saint Valentin est une fête « mignonne », c’est-à-dire surtout importante pour les jeunes qui viennent de se mettre ensemble. Au début, tu la fêtes la première année, la deuxième année, puis après, t’y attaches moins d’importance. Ça reste un jour différent, mais pas comme Noël ou le jour de l’An. Je suis en couple depuis trois ans avec Mickaël, et il m’a offert une très belle photographie et un parfum ; mais s’il oubliait la Saint Valentin, ou s’il avait un souci d’argent, comme on parle beaucoup entre nous, ce ne serait pas un souci et je ne fais pas partie de ces filles qui crient au scandale ! On n’est pas du genre à sortir la robe longue et le costume pour aller au Ritz ; on n’attend pas un jour précis pour avoir des attentions envers l’autre. »

Photo_couple

 

Mickaël Moreira, étudiant en troisième année de sciences sociales, copain d’Eva : « Personnellement, je trouve que la Saint valentin, même si elle reste une fête sympathique, est trop médiatisée ; on en parle tout le temps dans les médias et c’est un objet de commercialisation incroyable. C’est sûr qu’à 14 ans, tu te dis « Super, c’est la Saint Valentin, oh là là ! », mais avec le temps, quand ta relation commence à être stable, tu ne le vis plus pareil, tu n’as plus un jour précis pour offrir des cadeaux. Mais ce n’est pas pour autant que je n’aime pas la fêter ; de toute façon, tu ne peux pas l’oublier étant donné que les médias te rabâchent sans cesse la même chose ! Et quand on te dit « 14 février », tu penses tout de suite « Saint Valentin ».  J’avoue que nous, les mecs, on se sent un peu obligés de faire un cadeau ; mais je pense qu’il faut que ça vienne de toi profondément, que ça te fasse plaisir et non pas que ce soit ressenti comme une contrainte. Je trouve que c’est une journée agréable, un bon moment à passer avec sa copine, c’est une occasion à saisir et j’aime, ce jour-là, faire un beau cadeau, même si cette fête n’a pas beaucoup d’âme. »

 

illustration_saint_valentin_2

Une étudiante en L3 pro, en couple : « Je pense que la Saint Valentin est une fête commerciale. Elle a juste pour but de commercialiser l'image de l'amour. Les gens seuls ressentent encore plus qu'ils sont seuls. C’est donc propice à une petite déprime. Je ne compte pas offrir de cadeaux, je favorise plutôt les anniversaires. C’est quelque chose de beaucoup plus important pour moi. Je ne pense pas non plus faire quoi que ce soit de spécial… »

Comme le révèlent ces témoignages, la Saint Valentin peut être pour vous une occasion de célébrer l’amour, malgré son aspect parfois trop commercial et médiatique qui peut déplaire à ceux qui ne sont pas en couple. Mais, quelque soit votre situation, vous vous entendez tous sur le fait que le 14 février ne représente pas un réel enjeu de la relation amoureuse, qui s’étend bien au-delà.

Et pour les célibataires…

Ne soyez pas désespéré(e), étudiante ou étudiant, vous avez encore le temps de trouver l’âme sœur ! Un peu de philosophie peut vous aider à relativiser…un ciné, un zapping télé, ou rien après tout ! Et pour ceux qui ne supportent pas d’être seuls ce jour-là, de nombreuses soirées sont organisées sur Paris ! Une soirée entre amis peut aussi vous remonter le moral. Et si vraiment vous ne tenez pas le choc, il ne reste plus qu’à vous répéter ce vieux diction « Mieux vaut être seul que mal accompagné…»

Alizée Delpierre et Natacha Szeps