Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

La licence « Accompagnement de personnes avec autisme et troubles apparentés »

Une formation originale pour un métier plein d’avenir et qui ne connait pas la crise…

Ce mois-ci, l’équipe des «Petits Papiers de Descartes» vous présente une nouvelle formation originale mise en place au sein de notre université… La licence « Accompagnement de personnes avec autisme et troubles apparentés ».

Genèse du projet
Tout a commencé en 2000, année pendant laquelle d’anciens psychologues diplômés de notre université ont choisi de lancer un dispositif pour accompagner des enfants. De plus en plus de parents d’enfants handicapés cherchaient à les scolariser, mais quid de leur accompagnement ?
Il fallait des éducateurs à la fois bien formés, mais sans l’obligation d’un bac + 5… Une licence pro était donc indispensable. Elle a finalement été crée en 2009 et a tout de suite connu un succès.

Ses spécificités
Cette licence professionnelle est la première mise en place à l’Institut de Psychologie. Elle forme à un métier pour lequel aucune formation réellement adaptée n’existait… le métier d’accompagnant spécialisé, pour les personnes avec troubles envahissants du développement.

A qui s’adresse t’elle ?
Il n’y a pas de profil type, cette année les étudiants sont venus d’horizons très différents. Il y a évidemment des étudiants ayant obtenu leur L2 en psychologie, mais d’autres également venant de BTS, DUT ou encore inscrits en Sciences du Langage.

Qui sont les formateurs ?
Les enseignants ont des métiers très divers. Il y a des psychologues, mais aussi un médecin, un directeur d’établissement hospitalier, des orthophonistes, des psychomotriciens, ou encore des pédopsychiatres.

Déroulement de la licence ?
500 heures de stages et 418 heures de cours théoriques.

En faisant cette licence, devient-on aussi utile qu’un psychologue ?
Evidemment ! C’est une profession qui servira à accompagner des personnes, pour la plupart des enfants ou adolescents, mais également des adultes, souffrant de graves handicaps, à leur école, leur domicile, ou encore tout autre endroit. Sans accompagnateur, ces personnes ne pourront pas suivre une scolarité, ni vivre une vie « normale ». C’est donc un métier indispensable et de surcroit plein d’avenir étant donné la prévalence de tels troubles qui augmentent chaque année.

Quels débouchés ?
100 % d’insertion professionnelle !!!
Différentes institutions sont aujourd’hui partenaires, les accompagnements peuvent se faire à domicile avec les familles, à l’école, dans les lieux de soins... La licence amène à des postes d’éducateurs spécialisés, d’AVS, ou encore de moniteurs.

Natacha Szeps