Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Portrait du Mois

 

A cette âge là, les compétences musicales de la plupart des gens se résument à chanter « Les lacs du Connemara » au karaoké le samedi soir. (Ne soyons pas sectaire « Allumer le feu » marche aussi, à condition d’avoir un t-shirt avec une tête de loup et un pantalon en cuir). Et bien ce n’est pas le cas de tout le monde : à 20 ans, Joyce Jonathan est déjà disque de platine avec son album « Sur mes gardes ».

Image JJ2

Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose qu’elle ne fait pas comme tout le monde : à 7 ans, alors que vous jouiez à la Game boy en écoutant les 2be3, elle apprenait guitare et piano, et écrivait ses premières chansons. Bien au-delà de la midinette qui rêve de singer Britney Spears en mini-haut et jean à paillettes, c’était une passion profonde pour la musique qui l’habitait, et qui la poursuit jusqu’à aujourd’hui.

Quelques années plus tard, prenant son courage à 2 mains, elle contacte un des fondateurs de MyMajorCompany (NB : réseau social où les internautes peuvent contribuer financièrement au lancement d’un artiste) qui est emballé. Mise en ligne sur le site à 18 ans, elle séduit les internautes, et rassemble rapidement l’argent nécessaire à la production de son album, sur lequel elle travaillera avec Louis Bertignac (ancien du groupe Téléphone ; si vous ne connaissez pas, demandez à vos parents, c’est toute leur jeunesse, ça leur fera plaisir).

Couverture_Album

Là, tout s’enchaîne, elle devient disque d’or, puis disque de platine, et gagne le NRJ Music Awards 2011 catégorie « Révélation Française de l’année ». Comble de la gloire, une de ses chansons (« L’heure avait sonné ») est choisie par les réalisateurs de la série Gossip Girl comme bande originale du premier épisode de la saison 4, qui se passe à Paris. Imaginez-vous une scène commençant par une vue de la Seine avec un flyboat,  le musée d’Orsay en arrière plan. Blair admirant « Le déjeuner sur l’herbe » de Manet (il manque cependant, en arrière plan, un homme avec un béret, une baguette de pain et du saucisson, ainsi qu’une danseuse du Moulin Rouge, afin de bien pousser le cliché parisien jusqu’au bout…), se faisant draguer par un French Lover (et oui, on est dans Gossip Girl, pas sur ARTE culture le dimanche après-midi), le tout au son de Joyce Jonathan.

On pourrait croire que cette success story lui monte à la tête, mais il n’en est rien : la jeune chanteuse poursuit ses études et est actuellement en 3ème année de licence de psychologie à l’Université Paris Descartes ! Talentueuse et réaliste, Joyce Jonathan a tout pour plaire.

Lorraine Waechter