Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Interview de Michela Marzano

Portrait Michel Marzano

 

Entretien avec Michela Marzano,

Directrice du département de sciences sociales de l’Université Paris Descartes

Vendredi 4 novembre 2011

 

C’est dans son appartement parisien que je fus accueillie à bras ouvert par Michela Marzano, un vendredi vers 17h. La première chose qui me frappa, outre son sourire si chaleureux, fut l’immense bibliothèque qui couvrait les murs de son salon où nous nous sommes installées pour discuter. Des livres, rien que des livres, tantôt rangés sur les étagères, tantôt dispersés de part et d’autre de la pièce, ici et là, empilés sur la table, jonchant le sol ou bien posés entre deux objets décoratifs… cet environnement ne pouvait mieux traduire la passion de mon interlocutrice pour la lecture, la réflexion et l’écriture.

Car Michela Marzano, ayant grandi en Italie et fait ses études à l’Ecole Normale Supérieure de Pise, est avant tout une philosophe. En effet, elle porta très tôt un vif intérêt au maniement des concepts et au raisonnement. Après avoir étudié l’histoire de la philosophie puis la philosophie analytique, elle découvre l’éthique appliquée dont elle fait son champ de recherche. Michela Marzano est spécialiste de la philosophie morale et de l’éthique, et centre sa réflexion autour des thèmes touchant au corps, à la sexualité, à la maladie, ou encore la justice, l’injustice et la violence. Selon elle, la philosophie morale doit « être là pour contrecarrer l’extrême vulnérabilité et fragilité de la condition humaine ». Ces perspectives se retrouvent d’ailleurs au cœur de son Dictionnaire du corps et de son Dictionnaire de la violence parus récemment.

Après avoir intégré le Centre de Recherche Ethique, Sens, Société (CERSES) du CNRS en 2000, soit deux ans après son arrivée en France, elle devient Professeur des Universités[1]  et enseigne depuis la rentrée 2010 à l’Université Paris Descartes. Elle devient Directrice du Département de Sciences Sociales depuis la rentrée 2011. Ce département s’articule autour de trois domaines, les sciences du langage, les sciences de l’éducation et les sciences sociales.

Michela Marzano a su m’expliquer les différentes activités qu’elle mène actuellement du fait de son triple rôle ; celui de chercheuse, de professeure, et de directrice. « Après dix ans de recherche, j’avais également besoin de revenir à un contact plus humain avec les étudiants… parce que j’adore enseigner, et que pour moi, la recherche ne peut être totalement détachée de l’enseignement ». Cette passion pour l’enseignement et l’écriture s’articule de façon complémentaire à la direction du département, dont la dimension pédagogique l’a séduite. Michela Marzano assiste aux différents conseils de l’université lors desquels sont débattues de nombreuses questions concernant le contenu des cours, la structure des cursus et les débouchés qu’ils offrent, la mise en place de mesures pédagogiques telles que le plan de réussite en licence, ou encore autour de la rédaction des rapports d’évaluation des universités exigés par l’AERES[2] . Elle souhaiterait davantage impliquer les étudiants dans l’évaluation des enseignements qu’ils reçoivent afin que leur cursus corresponde au mieux à leurs aspirations. En tant que professeur, elle donne des cours de philosophie  dans de nombreux cursus, la plupart du temps dans le cadre d'unités d’enseignement optionnelles. Elle accorde un intérêt particulier à l’interdisciplinarité présente au sein de son département, qui est, selon elle, un des points forts de l’université. Enfin, Michela Marzano apprécie particulièrement la liberté de ton et d’enseignement permise à l'université, ce qui lui permet d’innover, d’évoluer et d’enrichir jour après jour ses compétences.

Une heure d’entretien serait bien insuffisante pour dresser un portrait exhaustif de toutes les activités menées par Michela Marzano, qui, malgré un emploi du temps bien rempli, a pu se libérer afin de nous plonger au plus près de ses projets et de ses passions. On ne peut repartir sans appréhender différemment l’enseignement et la recherche dont Michela Marzano est un brillant porte-parole.

 

Alizée Delpierre

 

[1]  Le grade de Professeur des Universités est obtenu, par nomination, après l’Habilitation à Diriger les Recherches (HDR).

[2]  Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur.