Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

L’Institut Imagine et GlaxoSmithKline (GSK) concluent un accord de collaboration pour la découverte de médicaments contre les maladies rares

12/11/2012

Le 12 novembre 2012, Paris - GlaxoSmithKline (GSK) et l'Institut Imagine (le nouvel institut hospitalo-universitaire dédié aux maladies orphelines et pédiatriques - Inserm/Université Paris Descartes) ont conclu un accord de partenariat en vue de découvrir et de développer des médicaments pour le traitement du syndrome de Netherton, maladie génétique rare et sévère de la peau.

Selon les termes de l'accord initié et négocié par Inserm Transfert, ce partenariat s’appuiera sur les travaux du professeur Alain Hovnanian, de l'hôpital Necker-Enfants Malades à Paris, qui ont permis des avancées significatives de la compréhension des mécanismes pathologiques sous-jacents, rendues possibles par l'identification du gène de la maladie. Les travaux de recherche sur ce projet seront effectués chez GSK ainsi qu’au sein du Service de génétique et de l’Unité U781 de l'Inserm, à l’hôpital Necker. Cette collaboration fonctionnera comme une équipe intégrée, associant la connaissance approfondie qu’a le Professeur Hovnanian de la maladie et de sa biologie, à l'expertise de GSK de la mise au point et du développement de médicaments.

Le syndrome de Netherton est l'une des maladies génétiques de la peau les plus graves observées chez l’enfant et l’adulte. Il n’existe pas pour l’instant de traitement spécifique mais les progrès accomplis récemment dans la pathogénèse de la maladie devraient permettre la mise au point de nouveaux médicaments ciblant spécifiquement des événements biologiques clés. Ces molécules ont un fort potentiel thérapeutique et préfigurent un traitement plus efficace pour les patients atteints de cette maladie dévastatrice.

« Le partenariat avec GSK confirme le rôle de la recherche académique dans le domaine des nouvelles cibles thérapeutiques et de ses mécanismes sous-jacents, en association avec les normes les plus élevées de l'industrie pharmaceutique en matière de mise au point de médicaments. Pour les patients, cela se traduit par la possibilité d'accéder à un nouveau traitement dans un délai plus court », a expliqué le professeur Alain Hovnanian, Professeur de génétique et de dermatologie.

Ce partenariat est le premier des projets Discovery Partnerships With Academia (DPAc) de GSK entrepris hors du Royaume-Uni. « Chez GSK, nous sommes convaincus qu’en associant notre expertise de la mise au point de médicaments avec la connaissance approfondie des maladies que possèdent les chercheurs académiques, on peut contribuer à accélérer la découverte et le développement de nouveaux médicaments », a dit Pearl Huang, Responsable mondiale DPAc. « Nous sommes ravis d'étendre cette initiative hors du Royaume-Uni et nous nous réjouissons à la perspective de travailler en étroite collaboration avec les scientifiques de l'Institut Imagine, dont la connaissance approfondie de la biologie de la maladie viendra compléter nos propres travaux dans ce domaine ».

GSK apportera son soutien financier qui sera fonction de la réalisation d’objectifs prédéterminé ainsi qu’un versement initial et versera des redevances sur les ventes de tout produit commercialisé qui serait issu de cette collaboration. Inserm Transfert assurera pour les deux parties la gestion du partenariat. « Il s'agit d'une approche très novatrice où les deux parties mettent en commun leurs atouts dans un véritable esprit de collaboration afin de proposer plus rapidement au patient des produits innovants. Elle illustre par ailleurs toute la pertinence de mener une recherche sur les mécanismes biologiques des maladies rares et orphelines pour la découverte et le développement de médicaments », a expliqué Cécile Tharaud, Président du Directoire d’Inserm Transfert.

« Ce projet très prometteur illustre parfaitement les fondements de l'Institut Imagine, qui réunit des expertises complémentaires, privées et publiques, pour promouvoir les innovations thérapeutiques et proposer de nouvelles conditions de vie aux patients et à leurs familles », a conclu Alain Fischer, Directeur de l'Institut Imagine.

A propos d’Imagine
L’Institut Imagine est un institut de recherche et de soins dédié aux maladies génétiques. A partir de 2013, les chercheurs et médecins d’Imagine seront réunis autour des patients au sein d’un nouveau bâtiment unique de 19.000 m² situé sur le campus de l’hôpital Necker-Enfants malades. Les équipes auront à leur disposition des plateformes technologiques et cliniques de pointe et auront accès à des cohortes phénotypiques et génotypiques de patients exceptionnelles. L’objectif d’Imagine est d’accélérer la recherche pour permettre le développement de nouvelles solutions thérapeutiques et diagnostiques en partenariat étroit avec l’industrie, composante essentielle du processus d’innovation.

A propos de GSK
Avec plus de 4 milliards d’euros investis chaque année dans le monde, dont plus de 50 millions d’euros en France dans la recherche fondamentale, clinique et pharmaco-épidémiologique, le laboratoire GSK est un acteur majeur de la recherche.
GSK souhaite également s’appuyer sur la recherche académique et sur celle d’autres laboratoires extérieurs à tous les stades du développement des médicaments. Il a par conséquent adopté une stratégie d'innovation ouverte, développant les collaborations entre des expertises complexes et multiples, dans l’objectif de faire progresser la recherche et la mise à disposition de nouveaux médicaments.
www.gsk.fr

A propos d’Inserm Transfert
Filiale de droit privé de l’Inserm fondée en 2000, Inserm Transfert SA gère l’intégralité de la valorisation et du transfert des connaissances issues des laboratoires de recherche de l’Inserm vers l’industrie, de la déclaration d’invention au partenariat industriel. Inserm Transfert propose aussi ses services dans le montage et la gestion de projets européens et internationaux, de projets de grande envergure en épidémiologie et en santé publique. Depuis 2009, elle gère une enveloppe de maturation. Enfin, elle collabore étroitement avec la société d’amorçage dédié aux sciences de la vie, Inserm Transfert Initiative.
www.inserm-transfert.fr

A propos de l'université Paris Descartes
Avec ses 9 Unités de Formation et de Recherche (UFR) et son IUT, l’Université Paris Descartes couvre l’ensemble des connaissances en sciences de l’homme et de la santé. Seule université francilienne réunissant médecine, pharmacie et dentaire, son pôle santé est reconnu en Europe et dans le monde entier pour la qualité de ses formations et l’excellence de sa recherche.
www.parisdescartes.fr