Sélectionner une page

C’est avec beaucoup de tristesse que l’Université Paris Descartes a appris le décès du Professeur Paul Kelly survenu le 28 novembre 2018.

Paul Kelly était un endocrinologue de rayonnement international. Diplômé de l’université du Wisconcin en 1972, il rejoint ensuite le Canada pour poursuivre sa formation dans les laboratoires des très réputés Professeurs Henry Friesen (Université Mc Gill, Université de Manitoba) et Fernand Labrie (Université Laval). Après avoir été Professeur assistant puis Professeur associé dans le Département de Physiologie du Groupe MRC “Molecular Endocrinology”, Paul Kelly sera ensuite nommé Professeur en 1983 dans le Département de Médecine de l’Université McGill/Royal Victoria Hospital où il dirigera le Laboratoire d’Endocrinologie Moléculaire jusqu’en 1991. C’est à ce moment qu’il décidera de rejoindre la France, et en particulier la Faculté de Médecine-Necker (Université Paris Descartes), où il fondera l’unité Inserm 344 qu’il dirigera pendant 15 ans en tant que Directeur de Recherche Première Classe, puis Professeur des Universités-Praticien Hospitalier (1993). Paul Kelly sera ensuite l’élément fédérateur d’un projet de rapprochement de plusieurs laboratoires du site, concrétisé en 2007 par la création du Centre de recherche Croissance et Signalisation (unité Inserm 845) qu’il dirigera jusqu’en 2010. Cette structure préfigurera le département éponyme de l’actuel Institut Necker Enfants Malades (INEM, U1151), dont il aura fait partie jusque 2014 en tant que Professeur émérite.

Parallèlement à ses activités de recherche,  Paul Kelly aura énormément contribué à l’évolution du site Necker en tant que Directeur de l’Institut Fédératif de Recherches (IFR) entre 2000 et 2010. Il était un visionnaire, et son action aura été déterminante dans l’émergence et la structuration des plateformes technologiques du site. Malgré de nombreux obstacles, jamais il ne renoncera à cet objectif dont l’ensemble des chercheurs du site Necker lui est aujourd’hui redevable.

Malgré ce parcours scientifique exceptionnel (auteur de près de 400 publications référencées, lauréat de nombreux prix internationaux, Ordre national du mérite, multiples activités éditoriales, etc), Paul Kelly est toujours resté d’une très grande humilité. Abordable, toujours tourné vers les autres, il aura joué un rôle majeur dans l’éclosion professionnelle d’un grand nombre de jeunes chercheurs qui lui en sont aujourd’hui d’une infinie reconnaissance.

Gardons de Paul Kelly le souvenir de ce qu’il était, à savoir un scientifique de tout premier plan, mais aussi – et peut-être surtout – un homme d’une incomparable gentillesse et d’une rare élégance d’âme.

 

Par Vincent Goffin, Directeur de Recherche pour l’ensemble de l’équipe Inserm U1151 / Institut Necker Enfants Malades (INEM) et les équipes de la Faculté de Médecine et de l’Université Paris Descartes