Sélectionner une page

Conférence de Flore Vasseur le 4 avril à 18h, organisée par le CRI (Universités Paris Descartes et Paris Diderot) et la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération).

Flore Vasseur est l’auteur de Ce qu’il reste de nos rêves, (2019, Equateurs). Elle vient nous parler de ce très beau livre. Enquêtant sur la personnalité éblouissante d’Aaron Swartz, héros et génie de l’internet libre et ouvert, Flore Vasseur a vécu un épisode marquant de sa propre quête  de ce que sont aujourd’hui le libre arbitre, l’engagement et le courage. Elle partage le chemin de ceux qui résistent aux tricheries, veulent trouver un chemin pour soi et s’inscrivent dans quelque chose de plus grand qu’eux.

Sa conférence est dédiée à la force et au courage de la jeunesse, qui, comme Emma Gonzalez ou Greta Thunberg, restaurent les illusions perdues, lancent les alertes à l’adresse du monde entier, et risquent d’en payer le prix si nous ne nous élançons pas à leur suite.

Aaron Swartz s’est suicidé à New York, le 11 janvier 2013, acculé par le gouvernement fédéral, qui le harcela et lui intenta un procès en rétorsion à son activisme en faveur de l’open science. Il avait fait du chargement de 4,8 millions d’articles de la base JStor un symbole du libre accès aux savoirs.
Aaron n’avait que 13 ans, quand il travaille à l’invention des flux RSS. A 14 ans, il rencontre Lawrence Lessig, célèbre juriste de Harvard. Ils commencent alors une étonnante coopération intellectuelle et engagée. Ils élaboreront ensemble, cet enfant et cet homme du sérail, les Creative Commons. A 18 ans il écrit avec John Gruber le langage Markdown. A 19 ans, il pose les bases de Reddit, avec l’intention d’en faire un important forum de partage de de la parole, des idées et des savoirs.

Par son génie, sa passion, sa morale il a joué un rôle majeur pour faire avancer Internet. Il a contribué à des standards techniques essentiels, mais plus encore il en a fait avancer le sens et la philosophie. Il a théorisé la plus belle des utopies, celle du partage égal du savoir, de la vérité, et de la justice.  Il était lucide. Il avait aussi détecté très tôt la violence des atteintes dont Internet serait le prétexte contre les libertés, la démocratie, la connaissance.
Son suicide a été une déflagration. En partant à la recherche des émotions et des enthousiasmes qui l’animaient, Flore Vasseur nous fait vivre les tourments et les fragilités d’un être sensible et juvénile qui ne serait pas devenu le bouc émissaire de l’Etat fédéral, s’il n’avait capté si bien la gravité des menaces sur la démocratie.

Outre son travail d’écriture, Flore Vasseur est réalisatrice de documentaires. On lui doit Meeting Snowden (2017), un film désormais en libre accès qui rend compte d’une incroyable rencontre entre Lawrence Lessig, Birgitta Jonsdottir, une poète et députée islandaise, qui fonda le parti pirate en 2012, et Edward Snowden, à Moscou. C’est une réunion de crise, entre trois figures symboliques de la défense des libertés, que Flore Vasseur lance ainsi : « Est-ce la fin de la démocratie, et la défendre deviendra-t-il un crime ? »

Inscription gratuite en ligne
Jeudi 4 avril 18h >19h30
CRI –
8 bis Rue Charles V, 75004 Paris

 

Cette conférence conclura un workshop du programme « RESET-Réinventer le numérique », intitulé Les étudiants réinventent Internet, qui aura lieu au CRI ce même 4 avril de 13h30 à 17h45.
>>> Vos études vont faire de vous des acteurs du numérique – et vous aimeriez que ce numérique-là ait du sens, parce que ses potentiels sont importants mais que de nombreuses questions sont ouvertes : écologiques, sociales, informationnelles, fiscales, de maîtrise technique, d’usages… Nous vous proposons de venir y travailler ensemble dans un atelier spécialement dédié aux étudiants et à ceux qui ont fini récemment leurs études (moins de 2 ans environ).
Inscription gratuite en ligne