Sélectionner une page

Stratégie et panorama de recherche

L’Université Paris Descartes est un acteur majeur de la recherche publique française, particulièrement dans le domaine de la santé.

La recherche à l’Université Paris Descartes s’articule autour d’axes scientifiques variés. Elle est conduite par plus de 4 000 personnes réparties dans 70 unités de recherche, qui interagissent notamment au sein de structures fédératives (Instituts Fédératifs de Recherche) ou pluridisciplinaires (Instituts Universitaires Paris Descartes, Axes thématiques prioritaires). Des outils stratégiques (les plateformes) sont mis à leur disposition.

La politique de recherche, déterminée par le Commission Recherche, est mise en œuvre par les services administratifs dédiés.

La Direction Recherche, International, Valorisation et Ecoles doctorales (DRIVE) assure le pilotage de la gestion administrative de la Recherche. Elle coordonne notamment les actions liées à la Délégation Globale de Gestion, aux financements et aux appels à projets relatifs à la Recherche.

L’ensemble de ces moyens humains, organisationnels et financiers permet à l’Université de mener à bien les trois missions liées à la Recherche publique :

  • La première consiste à faire avancer le front de la connaissance.
  • La formation à la recherche par la recherche constitue la deuxième mission. Elle est assumée par les écoles doctorales de l’Université Paris Descartes.
  • La troisième mission consiste à transférer les connaissances nouvelles et des résultats de la recherche vers la société.  Elle est réalisée à travers les publications et l’activité de valorisation.

Contact :

Direction Recherche, International, Valorisation et Ecoles doctorales (DRIVE)
12 rue de l’École de Médecine 75006 Paris
Métro Odéon
Courriel : drive@parisdescartes.fr
01 76 53 17 45

Politique de recherche et stratégie

La politique de recherche de l’université s’articule suivant plusieurs axes :

  • Un soutien aux unités de recherche tout au long de la période en cours. L’objectif est de donner un minimum de moyens “libres d’usage” aux équipes, en particulier pour favoriser l’émergence de nouvelles thématiques.
  • Une stratégie de plateformes de recherche au niveau de l’université. L’université a une politique active d’investissement dans ces infrastructures, financée par le réinvestissement de la totalité du préciput de l’ANR.
  • L’encouragement à la constitution de centres de recherche et de regroupement d’équipes. L’objectif est de constituer des structures de recherche robustes, visibles, capables de mettre en commun des moyens et des locaux et d’avoir une stratégie propre d’attractivité.
  • L’accompagnement de certaines opérations stratégiques dans le cadre d’une politique générale d’attractivité de nouveaux talents. Suivant les cas, il peut s’agir de la mobilisation de crédits d’installation, du fléchage de poste, de l’appui pour l’obtention d’une chaire (dans le cadre de l’Idex, par exemple), d’investissement dans des équipements de recherche et/ou de l’affectation d’une aide technique.